Rechercher

dans

27.11.2021 → 27.02.22

Intra-muros

Lines & Tracks

Dans le cadre du festival Europalia Trains & Tracks, cette exposition présente près de 150 affiches issues de la collection de la SNCB et de collections privées. Par le biais de questionnements socio‑économiques, culturels, environnementaux et de genre, Lines & Tracks recontextualise la création graphique liée au développement ferroviaire. 

Lorsque le chemin de fer se développe au début du 19e siècle dans la jeune Belgique, il est essentiellement axé sur l’industrie et destiné au transport de matériaux industriels, mais aussi des travailleurs. Le tourisme de masse n’est pas encore d’actualité, seules les personnes de la haute société peuvent s’octroyer le plaisir de voyager en train pour les vacances. 

Jusqu’à la première guerre mondiale, les chemins de fer représentent une évidence dans les déplacements et profitent de la publicité pour les destinations touristiques. Avec l’émergence de l’automobile, des autocars et des congés payés la SNCB doit rapidement repenser le fonctionnement de ses réseaux et ses tarifs pour ne pas perdre de voyageurs. Les trains de loisirs et le transport multimodal, dont la principale concurrence est l’avion, font leur arrivée et vont permettre au tourisme de masse de connaître un essor considérable. Le train est désormais promu comme alternative écologique à l’avion. 

L’exposition retrace l’histoire du réseau ferroviaire belge à travers le développement des techniques de l’art graphique. Les premières affiches principalement informatives deviennent de plus en plus colorées, attractives et séduisantes avec l’évolution des techniques d’impression, en particulier l’essor de la lithographie. La sélection d’affiches, complétée par des objets historiques, a été réalisée en collaboration avec Pieter Neirinckx, collaborateur collection et recherche au Musée de l’Industrie de Gand. 

Parallèlement à cette sélection, le CGII et EUROPALIA invitent Nayel Zeaiter à développer une intervention contemporaine in situ en relation directe avec la ville de La Louvière suite à une résidence cet été au musée Keramis. Formé aux Arts décoratifs de Paris, Nayel Zeaiter tente de perpétuer et d’entretenir le genre de la peinture d’histoire. Son travail oscille entre œuvres grand format et réalisations éditoriales au sein des Éditions Comprendre qu’il a créées en 2011. Parmi ses multiples installations, citons sa fresque de 750 mètres entourant le Grand Palais, réalisée à Paris en 2021.

Partenaires