Search for

in

du 13 Mai au 13 août 2006

Intra-muros

Hout, Holz, Bois

4 langages plastiques dialoguent autour d’un matériau – la structure du bois – et d’un support – la texture du papier.

Luc Etienne – Art pompe-pied – gravure sur bois.  Î

4 langages plastiques dialoguent autour d’un matériau – la structure du bois – et d’un support – la texture du papier.

 

Aussi naturelle que l’empreinte laissée par l’animal, la gravure sur bois n’a pas d’âge mais reste pourtant toujours contemporaine. Quatre artistes développent ainsi leur langue de bois :

Luc Etienne (Belgique) célèbre les noces du plein (la surface imprimée) et du vide (la feuille vierge du papier japonais) dans une approche avant tout méditative de cette technique séculaire;

Peter Lang (Allemagne) profite de l’intensité lumineuse de l’encre pour imprimer couleur sur couleur jusqu’à l’obtention de paysages monochromes ou stratifiés;

S’intéressant à la fois au microcosme et au macrocosme, Marijke Verhoef (Pays-Bas) « topographe intuitive », imprime l’essence des paysages qui se promènent dans ses souvenirs;

Hans Wap (Pays-Bas) place son promeneur solitaire (lui-même ?) dans des situations ou des narrations fabuleuses.

« Du bois pour peindre » – un article de Claude Lorent in La Libre Belgique du 7 juin 2006