Un mois une estampe

Chaque mois, une estampe faisant partie de notre collection est mise en lumière. Elle fait l'objet également d'un accrochage au Centre de la Gravure et d'un feuillet disponible à notre comptoir-boutique. Ce mois-ci :

Thierry Wesel

Souriez vous êtes filmés

série « Coups d’œil » 2016 – 2017

Sérigraphie, 6/9 
Dimensions du papier : 73 x 55 cm
Collection du Centre de la Gravure
Numéro d’inventaire : OE9264

Thierry Wesel est né le 3 août 1959 à Gemena (Congo). Après des études en Histoire
de l’Art et Archéologie à l’Université de Liège, il effectue son service civil au Théâtre
de la Place où il deviendra régisseur en 1986. De 1987 à 1989, il réalise plusieurs
scénographies pour le Théâtre de la Cornue à Liège. Thierry Wesel a, par ailleurs,
suivi pendant quatre années le cours de sérigraphie de Fernand Flausch à l’Académie
royale des Beaux-Arts de Liège ainsi qu’une formation à l’Enaip (Liège) en traitement
de texte et graphisme. Historien de l’art, graphiste et sérigraphe, il débute sa carrière
par une exposition de « photographismes » en 1982. Membre de la Nouvelle Poupée
d’encre depuis 1997 (association de graveurs de l’Académie de Liège), il poursuit
aujourd’hui son travail artistique tout en enseignant à la Haute École Albert Jacquart
(Namur).

Grâce aux nombreuses donations de l’artiste au Centre de la Gravure, la collection
compte actuellement près de 200 de ses sérigraphies. Empreintes de magie et de
souvenir, celles-ci représentent souvent des architectures existantes que Thierry
Wesel recompose par l’emploi de couleurs vives en contraste avec des tons
sombres. Ses premières réalisations des années 80 intégraient occasionnellement
les procédés photographiques. À présent, son travail se base essentiellement sur
des prises de vue dans la région liégeoise mais aussi à l’étranger, déclinant les paysages
urbains américains ou les étendues désertiques de l’Arizona. L’artiste scanne
des photographies qu’il retravaille à l’ordinateur avant de réaliser des impressions
en quadrichromie sur papier calque et de les transposer à l’écran.

La présente sérigraphie, intitulée Souriez vous êtes filmés, est issue de la série « Coups
d’oeil » (2016-2017). Plus que jamais d’actualité, elle nous rappelle avec ironie que
nous sommes continuellement épiés dans nos vies que l’on qualifie encore, sans
doute à tort, de privées. Que l’on pleure, joue ou encore pense, nous sommes filmés…
Avec le contexte actuel et les possibilités technologiques toujours plus étonnantes,
la surveillance s’accroît. Bientôt pistés voire pucés, qu’en est-il de notre liberté ? Il ne
fait aucun doute que Thierry Wesel porte ici un regard critique sur notre société et
son devenir.

Sourions, nous sommes filmés, nous sommes observés, nous sommes tracés.
Les caméras sont omniprésentes à l’extérieur comme à l’intérieur, elles sont
publiques, privées, civiles, militaires ou policières… Premier échantillon tout à fait subjectif.