Un mois une estampe

Chaque mois, une estampe faisant partie de notre collection est mise en lumière. Elle fait l'objet également d'un accrochage au Centre de la Gravure et d'un feuillet disponible à notre comptoir-boutique. Ce mois-ci :

Wout Hoeboer (Rotterdam 1910-1983)

Non titré

Année de création : 1969

Monotype  -  Dimensions : 65 x 50 cm  -  Collection du Centre de la Gravure  -  Numéro d’inventaire : OE8527


 

Wout/Walter/Williams Hoeboer (pseudonymes de Wouter Hoeboer) est né à Rotterdam en 1930. Bien que de nationalité hollandaise, c’est en Belgique qu’il réside pendant près de cinquante ans, à Anvers d’abord puis à Bruxelles où il s’installe définitivement en 1936. Étudiant à l’Académie de sa ville natale, il suit les cours des professeurs Piet Zwart et Paul Schuitema qui l’initient aux conception moderniste du Stijl, de la Nieuwe Zakelijkheid et du Bauhaus. Par la suite, il complète sa formation graphique à la Reproductie Compagnie, DRC clichés à Rotterdam. Fidèle à l’esprit d’indépendance et de liberté incarné par Dada, Hoeboer ne se laisse cependant pas enfermer dans un courant artistique spécifique mais produit une œuvre originale et personnelle.

Assimilant les meilleurs éléments des leçons esthétiques et spirituelles de chacune des tendances artistiques du monde occidental moderne, il est parvenu à développer un langage singulier que les amateurs d’authenticité n’ont jamais manqué d’apprécier. (Simon Delobel)

Si l’artiste commence par réaliser des œuvres figuratives, les années cinquante constituent un tournant important dans son appropriation de l’abstraction. Influencé par Kandinsky et son ouvrage Point et ligne sur plan, Hoeboer place désormais la question de la forme au centre de sa création plastique. Vers 1956-1957, sont réalisées des œuvres abstraites auxquelles il donne des titres significatifs de ce changement. Il rédigera d’ailleurs, en 1970, un texte sur quinze formes, une sorte de vocabulaire personnel, dont il disposera librement dans ses compositions. Notons ici que la technique du pochoir tient une place particulière dans son œuvre. Riche de ses rencontres avec des personnalités telles que Victor Servranckx, Dotremont, Koenig, les frères Piqueray ou encore Sergio Dangelo et Enrico Baj, il participe à de nombreuses expositions dont près d’une trentaine lui sont exclusivement consacrées.

Parmi sa production variée, la gravure n’a jamais cessé d’intéresser l’artiste, et ce depuis les années trente. À y regarder de plus près, chaque planche est, pour lui, l’occasion de nouvelles expérimentations. Créateur inventif, il n’est pas rare de rencontrer dans ses travaux la combinaison de différentes techniques. Parallèlement, son activité de photograveur lui permet de participer à des projets éditoriaux d’avant-garde. Mis à l’honneur lors d’une exposition rétrospective à la Fondation Verbeke en 2010, l’œuvre de l’artiste sera nouvellement présenté au public lors de deux importantes manifestations grâce aux généreuses donations de sa fille unique Ingrid Hoeboer.

  • Autour et alentours du Surréalisme, Musée national d’Art de Roumanie, Bucarest, 27 septembre 2019 – 2 février 2020. Exposition organisée par le Centre de la Gravure à la demande de Wallonie-Bruxelles International.
  • Hoe? Boer! - 'Dada maintenant, demain, dada pour toujours', Mu.ZEE, 28 septembre 2019 – 5 janvier 2020. Exposition présentant des œuvres issues notamment des collections du Centre de la Gravure