Un mois une estampe

Mélanie Delattre-Vogt [Valenciennes (France) 1984 ]

Poulpe I

Année de création : 2015

Lithographie sur vélin d’Arches, 19/20  -  Éd. et impr. : Michael Woolworth Publications  -  Dimension du papier : 60 x 50 cm  -  Collection du Centre de la Gravure  -  Numéro d’inventaire : OE8453


 

Né à Valenciennes en 1984, Mélanie Delattre-Vogt vit et travaille à Paris. Après une double formation, musicale au Conservatoire et de plasticienne à l’Université de sa ville natale, elle participe dès 2006 à des expositions collectives en France et à l’étranger. La même année, elle publie pour la première fois dans la revue Le Cahier dessiné n°7 et réalise des dessins pour les éditions du Chemin de fer et celles des Moutons électriques. En 2007, son travail fait l’objet d’une première exposition personnelle, à la galerie Arsinopia à Paris. Le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris et le Palais de Tokyo présentent également les œuvres de l’artiste dans le cadre de l’exposition collective Dynasty en juin 2010.

Les dessins constituent l’essentiel de la création artistique de Delattre-Vogt. Le plus souvent organisés en série, ceux-ci sont d’abord réalisés dans des nuances de gris avant que la couleur ne s’y invite avec parcimonie à partir de 2008. S’inspirant des « vestiges » collectés lors de ses fréquentes déambulations nocturnes, l’artiste crée un univers singulièrement inquiétant où les formes humaine, animale, végétale et minérale sont en proie à toutes sortes d’hybridation. Son œuvre, minutieuse et complexe, surprend également par le développement de certains détails dont les traits incisifs, tracés à l’aide d’un crayon (mine 8H), s’apparentent à ceux d’une gravure.

L’oeuvre intitulée Poulpe I (2015) est la première estampe d’une série de quatre oeuvres inaugurant l’ouverture de sa pratique du dessin à l’art imprimé. Cet ensemble délicat au crayon lithographique sur pierre est réalisé par l’artiste en collaboration avec l’atelier parisien Michael Woolworth : des mains en train de palper, découper, manipuler des poulpes, canards, cochons ou bouquets de rhubarbe. La surface d’une pierre lithographique étant plus rugueuse qu’une feuille de papier et le crayon lithographique plus gras que son graphite, Delattre-Vogt fait le choix de changer d’échelle, optant pour un format plus grand que ses dessins habituels pour mieux affiner son trait.

⇒ Une vidéo de Nathanaël Thiry sur FaceBook - Qltur - l'œuvre est présentée par Olivier t'Joens

 

⇒ ENCORE SOUS PRESSION … ATELIER MICHAEL WOOLWORTH, PARIS -  DU 04 FÉVRIER AU 07 MAI 2017 au Centre de la Gravure