En Belgique

Elena PREIS et Vassily PAVLOVSKY du 21/02 au 22/03

à la galerie Albert Dumont

Pendant sa carrière de 40 ans, Elena Preis (1938-2017 - petite-nièce de Kandinsky) a notamment expérimenté avec des lino-gravures de grand format comportant jusqu'à neuf couleurs  -  tirées d'une seule planche (!) en 4 à 11 exemplaires. Des travaux aussi précieux que ses œuvres originales.

Vernissage le 20/02 à 18h

⇒ www.galeriedumont.be


 

                                                                                    ELENA  PREIS  (1938 -2017)  et  VASSILY  PAVLOVSKY  (1932 - 2009)

 


Elena Preis et Vassily Pavlovsky sont deux artistes de la nouvelle avant-garde abstraite russe.  La première est la petite-nièce de Kandinsky. Le père de Vassily Pavlovsky faisait encore partie du mouvement constructiviste  à Moscou.
Après l'invention de l'abstraction par Kandinsky (1911) et le grand renouveau de l'avant-garde russe, ce furent  70 années d'interdiction et de persécution pour tout ce qui s'éloignait un tant soit peu du "Réalisme socialiste" stalinien. Pour Elena Preis le seul fait de prononcer  ou d’évoquer le nom Kandinsky constituait un réel danger..

Malgré ces temps sombres d’une bonne partie du XXème siècle, Elena Preis et Vassily Pavlovsky se sont entièrement dévoués et sans compromis à leur art. Soutenus par la solidité de leur idéalisme, Elena Preis et Vassily Pavlovsky se sont inspirés mutuellement.

La redécouverte et la reconnaissance de l'art abstrait sont arrivées très lentement à partir de l’an 2000. Les deux artistes ont alors été invités à exposer à plusieurs reprises  dans les plus prestigieux musées de Russie: le Musée Pushkin et la Galerie Tretyakov à Moscou, ainsi que  le Musée Russe à Saint-Petrsbourg. Beaucoup d'honneur, certes, mais peu d’argent…. C’est qu’en Russie les nouveaux riches n’achètent jamais leurs contemporains russes: ils préfèrent aller à Londres chez Sotheby’s acheter un petit Picasso…

Elena Preis et Vassily Pavlovsky allaient néanmoins connaître de plus grands succès à l'Ouest avec des expositions en Allemagne, en Suisse, en Hollande et en Belgique. Ce fut un réel  honneur pour eux de figurer parmi les six représentants de la nouvelle avant-garde moscovite choisis par le collectionneur Wilhelm Otten pour son "Musée de l’Abstraction".

Pendant sa carrière de 40 ans, Elena Preis a notamment expérimenté avec des lino-gravures de grand format comportant jusqu'à neuf couleurs  -  tirées d'une seule planche (!) en 4 à 11 exemplaires. Des travaux aussi précieux que ses œuvres originales.

Quelques mots au sujet de Vassily Pavlovsky, dont le catalogue raisonné est en cours. Son amour pour l'art lui vient de son père; sa mère aussi était artiste. Il a terminé l'Académie d'art et d'architecture à Moscou. Toujours fidèle à l'abstraction minimaliste et brute (par vraie pauvreté: "l'arte povera"), il utilisait des objets trouvés qu'il modifiait légèrement. Tout comme son amie Elena, il ne songeait jamais à vendre ou à se soumettre à une mode. Tous deux travaillaient par "nécessité intérieure" (le mot clé de Kandinsky) et ils étaient bien reconnus par leurs pairs. Leur but: abstraire tout ce qui est superflu, arriver à l'essentiel, à l'art pur, finalement à la couleur blanche.