Exposition passée
au Botanique à Bruxelles

Décentralisation

Alechinsky - Sorties de presse

Pierre Alechinsky et son invitée Kikie Crèvecœur.

C’est tout naturellement que s’est imposée l’idée de présenter l’œuvre gravé de Pierre Alechinsky au Botanique. Pour réaliser cette exposition, Le Botanique a proposé au Centre, en travaux, de présenter une sélection d’œuvres de l’artiste figurant dans ses collections.

A travers une sélection de 100 estampes et ouvrages de bibliophilie réalisés entre 1962 et 2009, c'est plus qu'un aperçu de son univers qui était donné à voir au Botanique.


 

Travaux d’extension obligent, le Centre de la Gravure sort de ses murs pour faire connaitre ses artistes et diffuser son patrimoine, riche aujourd’hui de près de 11000 œuvres !
Toujours dans un souci de mettre à l’honneur les artistes belges qui font partie de notre patrimoine, (Armand Rassenfosse en 2006, Camille de Taeye en 2009), c’est tout naturellement que s’est imposée l’idée de présenter l’œuvre gravé de Pierre Alechinsky au Botanique.

Figure majeure du monde artistique belge de l’après-guerre, on ne présente plus Pierre Alechinsky, cet artiste qui dès 1949 intègre le mouvement COBRA aux côtés, notamment de Karel Appel, Christian Dotremont et Asger Jorn. Catherine de Braekeleer, commissaire de l'exposition, a sélectionné pour l’occasion un ensemble exceptionnel de près de 100 estampes et livres réalisés par l’artiste de 1962 à 2009.


Le choix fut cornélien dans un corpus qui compte actuellement des centaines d’épreuves parmi lesquels des pièces devenues rarissimes. A ce propos, je tiens à souligner l’immense générosité de l’artiste qui, à de si nombreuses reprises, nous fit don d’estampes magnifiques et aujourd’hui encore enrichit notre collection afin de donner à cette manifestation au Botanique un nouvel éclairage sur son parcours...

Si l’exposition tente à travers cette sélection forcément réductrice de mettre l’accent sur les grandes étapes de l’œuvre graphique de l’artiste, elle se veut avant tout le témoignage de 60 ans d’amour de Pierre Alechinsky pour l’imprimé et de jouissance à faire chanter l’encre et le papier, 60 ans d’exploration des multiples facettes et registres du monde de l’estampe.

“Avoir la technique avec soi et non contre soi”, dit-il.

C’est ainsi que l’exposition met en lumière l’inventivité permanente de Pierre Alechinsky à travers la présentation de grandes estampes sur papier de Chine, d’eaux-fortes monumentales et de lithographies riches de nombreux passages de couleurs en alternance avec des travaux où l’artiste exploite avec bonheur la modestie même de la technique ou du support choisi : papier maculé, acte notarial ou note périmée. 

Une série d’œuvres à quatre mains ou à deux voix rappelleront que pour Pierre Alechinsky le plaisir de la création va de paire avec celui de l’amitié et du compagnonnage, l’amenant à réaliser de nombreux travaux avec d’autres plasticiens mais également avec des écrivains, et des poètes, dont l’amitié se fixe ainsi “sur papier” — Carta canta!

Ce sens de l’échange et du partage, Pierre Alechinsky en fait preuve, une fois encore, à travers cette invitation qu’il fait à Kikie Crêvecœur de le rejoindre sur les cimaises du Botanique, après lui avoir consacré un merveilleux petit  texte « Au cœur de la Gomme » en 2005.

Catherine de Braekeleer, Décembre 2009


En effet,  si Pierre Alechinsky a choisi d’inviter Kikie Crêvecoeur, c’est bien parce que cette artiste développe à Bruxelles depuis 1986 la une technique très particulière : la gravure sur gomme. La gomme à effacer le crayon! — qu’elle imprime en juxtaposition. Un travail sériel fait de scènes d’une modernité étonnante, tantôt fragmentaires, tantôt complémentaires, tout en nuance et sensibilité. Une trentaine d’œuvres sont présentées dans de la galerie.


Presse :
• Alechinsky: Epatantes "Sorties de Presse" - Roger Pierre Turine - La Libre
• Alechinsky présente Kikie - Dominique Legrand - Le Soir
• Pierre Alechinsky au Bota - Mosquito

130 œuvres

dans la collection