Exposition à venir

"entre chien et loup"

Kiki Smith [ Nuremberg - 1954 ]

+ la 28ème édition du Prix de la Gravure

Le titre de l’exposition de Kiki Smith évoque cette heure particulière du passage du jour à la nuit, ce moment où le chien est placé à la garde du bercail et où le loup profite de l’obscurité pour sortir du bois !

Toute l’œuvre de Kiki Smith oscille entre lumière et obscurité, glisse de la quiétude d’une nature apprivoisée à une animalité indomptable et entre dans le monde de la nuit, cet instant particulier où plaisir et peur se rejoignent.

Par moment, l’artiste nous parle sans tabou de la bestialité qui niche au creux de notre humanité. Elle dévoile nos craintes insondables, ce qui hante le plus profond de notre intimité et que l’on voudrait garder caché. Elle juxtapose parfois des fragments d’images de son corps dans des positions inquiétantes ou d’organes féminins dans une volonté d’ébranler les représentations traditionnelles de la figure stéréotypée de la femme.

Mais en hurlant à la lune, le loup, tout comme Kiki Smith, se relie également à sa force, celle de l’énergie spirituelle et de l’inconscient auquel la connaissance universelle est accessible. Ils entrent tous deux en connexion avec le monde, ses mythes et ses symboles, ainsi qu’avec les lois de la nature.

Car l’heure bleue, autre métaphore de cet intervalle incertain entre le jour et la nuit, est aussi réputée la meilleure pour sentir le parfum des fleurs, tout comme pour écouter le chant des oiseaux : dans bon nombre de ses œuvres plus récentes, Kiki Smith tente de capter et de traduire cette symphonie éphémère, allégorie d’un monde où règneraient pour un bref instant la concorde et la sérénité.