Exposition à venir

dans le cadre de la Biennale ARTour 2019

Bientôt déjà hier

Métamorphose et écoulement du temps.

Roman Opalka, 4 feuillets sur 50 du recueil "Roman Opalka / 1965/1 - ∞"

L'exposition se déroulera dans le cadre de la Biennale ARTour 2019 et montrera des artistes de la collection du Centre de la Gravure dont les œuvres abordent l’écoulement du temps 

Des œuvres de Jean Dubuffet, Noda Tetsuya, David de Tscharner, Kiki Smith, Luc Tuymans, Francis Alys… Les autoportraits de Roman Opalka : De 1965 à sa mort, il se consacre à l'œuvre de sa vie dont le but est d'inscrire la trace d'un temps irréversible.


ARTour 2019 :

Expositions et créations originales sont présentées dans une dizaine de sites (musées, châteaux, bâtiments d’intérêt patrimonial) qui ponctuent un parcours de découverte de la région du Centre.

Le fil rouge de la douzième édition d'ARTour part de l’exposition programmée par le Centre de Gravure et de l’image imprimée Bientôt, déjà hier, dont le titre évoque la notion de temps qui reliera les différentes propositions du programme.

Le passé n’est plus et l’avenir n’est pas encore, le caractère insaisissable du temps est exprimé dès l’Antiquité ; il occupe toujours les pensées des philosophes et scientifiques à notre époque. Mais leurs temps n’est pas celui de l’artiste et du poète. Un vaste espace d’inspiration est ouvert. Peindre mille et un instants, mettre le temps entre parenthèses, créer d’autres dimensions, tendre à l’éternité, les artistes prennent la liberté de se jouer du temps.