Événement

gravurecredi

Avec la fin du confinement, vient celle de ces projets.

♦ Gravurecredi
♦ FAQ
♦ Une œuvre et son petit mot

Jean-Michel Alberola, Astronomie populaire, 2010, lithographie, Coll.CGIi
Une œuvre et son petit mot 


Chaque semaine du confinement, une œuvre de l'exposition Tralala l'art a été accompagnées d'un petit texte.

4 juin
Jean-Michel Alberola
Astronomie populaire, 2010, lithographie, Coll.CGIi

(à Alberola)
Astronomie populaire
Juste quelques lignes et quelques signes
Points de suspension...
Point d’horizon.
Chercheur sans fin, jongleur, acrobate
Il m’a laissé toutes ces questions.

Machine à remonter le temps
Rébus
Simple vision du monde, hors champ
Cherchant à tout vent le sens.

Funambule ou acrobate
Sans pendule ni boussole
Il m’entraîne dans ses périples et rebonds
Court-circuiter la pesanteur
Saisir un nouvel horizon.

Il m’a dit « La sortie est à l’intérieur »
Me voici, haute voltige agile et fragile.

28 mai
Jean DUBUFFET, Paysage aux papillons, 1953, Lithographie - Epreuve n°7/20 sur Arches - Don de la société des Amis de la Fondation Dubuffet, 2016

P A   P A
P A P I
PAPI  LION
‘Envole-toi
Gai papillon’
PFFFF …
Ailes froissées
Fer à repasser  
… PARTI LE PAPI LION ?
PARDI !

un poème de Kay SAGE publié dans le livre Mordicus, illustré par Dubuffet et publié chez PAB en 1962 .

21 mai
Mario Avati
La carte au pigeon, 1962, manière noire et aquatinte, Coll.CGII
La carte au pigeon
En noir, dans l’obscurité
Ciblé
En plein cœur, sans sourciller
Visé
Pourquoi l’homme m’a-t-il trompé ?
Candeur d’amour et de liberté
Tiré

14 mai
Jean Dubuffet
Fougère au chapeau, 1953, lithographie
Courant d’air
J’ai couru dans l’herbe fraîche,
Humé l’air des sous-bois, frôlé brindilles et fougères
J’ai traversé ces moments fugitifs,
Mouillé de gouttelettes légères
 Ces instants furtifs, méandres d’ombre et de lumière,
Que la pierre a inscrite,
Je les ai glissés sur mon chapeau
En faire quelques ramures de murmure

7 mai 
Pol BuryLa tour Eiffel, ca. 1988, Cinétisation et sérigraphie
Bonjour Paris, bonjour Mam’zelle
Tu t’es fait belle, tour de Babel
Danse à clocheton, califourchon
Cancan coquin des cabarets coquets
Dame enflammée, déhanchée, déjantée
Mobile, tu virevoltes et te dandines
A ta guise, combien de têtes fais-tu tourner ?

29 avril
Les Murs, 1945 (album) - Poème de Guillevic - lithographie de Jean Dubuffet
On ne serait pas tellement plus mal
Devenus le mur au bord de la place
Où les enfants jouent entre des vieillards
Lui qui de toute la ville ne sait
que la colère,
On pourrait devenir aussi
Un mur caché par le feuillage à
la campagne,
Pour être heureux.

22 avril
France de RANCHIN
Affiche ART? n°110 Sérigraphie, 2005
Labyrinthe d'un vers
Composé, structuré, échiquier de ma vie
Palais des glaces sans retour ni arrière, je cherche la sortie
De mes errances en parcours étroit
Souterrain de la nuit, sors-moi de là, l'ami
De ces ténèbres, je cherche la lumière
Le miroir s'est fait roi, il est là.

15 avril
Jean Dubuffet, Arabes avec traces de pas,1948
« Tout le sol de l’oasis ainsi piétiné et repiétiné et rempli de marques et de signes est comme un immense cahier de brouillons, cahier d’improvisations, comme un vaste tableau noir d’école tout plein de chiffres dans lequel on vit, on s’immerge, on se dissout, on se saborde. »
Lettre de Jean Dubuffet à Jacques Berne, El Goléa, jeudi 5 février (1948), in

8 avril
Pierre Alechinsky 
et sa lithographie "Labyrinthe d’apparat", 1973, 76 x 55 cm - Coll. du CGII, PF0147/1-5/
"Il est de ces labyrinthes sinueux, enchevêtrés à l’élaboration du texte, cours d’eaux ou méandres, fécondations, cellules vivantes, enluminures ?
Ou tout autrement ?
Dans la légèreté de l’air et de la lumière, heureux serpentins virevoltent spirales et carnavals.
L’apparat n’est pas loin, bleu azur et lignes blanches, il s’est fait souple, il s’est fait clair."

1er avril
Jean Dubuffet, 
L'enfle-chique II, lithographie en 7 couleurs par rapport d'assemblages, 1961.
Aujourd'hui, 1er avril, j'ai mis mon nez en Y, ma bouche en X et mes joues en chique. Qui suis-je ?
Une marionnette débonnaire ? Un graffiti du simple d'esprit ?  À moins que ce ne soit un peu tout cela, moi Dubuffet, Jean l'ordinaire ?
Et pour me faire, ai-je emprunté un filet à papillons, une catapulte ? Ai-je estampé terre ou poussière ? Me suis-je perdu dans les vallons ou les rivières ?
Est-ce la puce du voisin venue chatouiller mes babines pendant que je mâchais ma chique ?
Allez savoir ?!