Artiste

Wolf

Vostell

Allemagne, 1932 – 1998

Né à Leverkusen, Vostell est décédé à Berlin le 3 avril 1998.

“La dernière grande exposition de Vostell à Paris avait été organisée par Jean-Pierre Lavignes en 1990. Elle fut l’occasion d’un concert Fluxus, Le Cri, qui mêlait deux quatuors à corde, quatre bûcherons, vingt téléviseurs, des choristes, des aspirateurs, etc... Ce fut une des dernières oeuvres joyeuses. Sara-Je-vo-Musik (1993) reprenait la thématique du sang et des corps démembrés. En 1994, Vostell inaugura un musée à Malpartida de Caceres, en Estrémadure, dans le sud de l’Espagne. Il doit s’agrandir en mai 1998 pour recevoir la collection du milanais Di Maggio consacrée au mouvement Fluxus. L’Allemagne lui avait décerné en 1997 le prix Hannah Höch et une rétrospective est prévue en 2001 au Martin-Gropius-Bau de Berlin pour honorer celui qui disait : L’art n’est possible qu’à travers la conscience de la mort; les artistes que j’estime ont, avec leur peinture, bâti un contre-monde, un monde contre la mort “ Harry Bellet.