Artiste

Serge

Vandercam

Belgique, 1924 – 2005

Peintre, graveur, sculpteur, photographe, céramiste

Mouvement : Cobra

Né à Copenhague, Vandercam fut lié au mouvement Cobra dès 1949, date à laquelle il rencontre Christian Dotremont et Joseph Noiret.
Il réalise à cette époque des photographies expérimentales inspirées par les formes enchevêtrées des bunkers éventrés qui parsèment alors les plages. Ni documentaire ni témoignage, ces images veulent donner à voir un monde étrange construit à coup d’explosif. En 1950, suite à une initiative de Dotremont, il expose ses photographies aux côtés de Roland d’Ursel et de Raoul Ubac à la Galerie Saint-Laurent . Encouragé par Nicolas de Staël, il aborde la peinture en 1952 et deviendra lauréat du prix de la Jeune Peinture Belge en 1956. En collaboration avec Dotremont, il réalise Les Boues, terres cuites, gouaches et collages sur lesquelles le poète écrit des textes. Ensuite, il s’initie à la céramique auprès d’Asger Jorn alors installé en Italie. Viennent ensuite les travaux en duo avec Hugo Claus, comme les Peintures partagées ainsi que L’Homme de Tollund dont il a pu voir le corps momifié dans la tourbe au Musée de Silkeborg. En 1972, l’artiste se met à la sculpture, sur pierre d’abord, sur bois ensuite, nous livrant toute une volière sous l‘appellation d’Oizal. Dans son oeuvre, tant peinte que sculptée, l’oiseau occupe en effet une place essentielle à titre de trait d’union reliant le ciel et la terre. D’autres collaboration verront le jour avec Joseph Noiret : collages, gravures et sculptures enrichies de textes peints ou imprimés.
En 1998, le Musée de la Photographie à Charleroi présente son oeuvre photographique tandis qu’une importante rétrospective lui est consacrée en 2001 au Botanique.
Serge Vandercam s’était installé depuis plusieurs années à Bierges dans le Brabant wallon dont il s’était fait un pays d’élection. Il est décédé à Bruxelles le 10 mars 2005.

20 œuvres

dans la collection