Artiste

Antonio

Saura

Espagne, 1930 – 1998

Peintre, graveur, poète, écrivain, affichiste

Antonio Saura est né à Huesca le 22 septembre 1930 et décédé à Cuenca le 22 juillet 1998. Il réalise ses premières peintures en 1948. Initialement influencé par le surréalisme, il publie plusieurs poèmes dans l'Anthologie du surréalisme espagnol éditée par la revue Verbo en 1952, répondant ainsi à une sorte de nécessité intérieure.

“Pour rencontrer la notoriété comme écrivain, Saura pourrait n’avoir jamais dessiné ni peint. Son oeuvre écrit comporte une partie théorique, une partie critique, mais il est aussi et avant tout un véritable lieu de création littéraire, tantôt autonome, tantôt indissociable des autres occupations et préoccupations de l’homme et de l’artiste”
Olivier Weber-Caflisch

A partir de 1956, il entame une série de peintures en noir et blanc et ses premières lithographies. Quelque gravures sur linoléum voient le jour au début des années soixante, témoignant des influences de Max Beckman et de l'expressionnisme du Blaue Reiter. En 1971, il abandonne momentanément la peinture sur toile pour se consacrer à la sérigraphie, à la gravure à l'eau-forte et à la création d'affiches. Ses thèmes récurrents sont les portraits difformes ou monstrueux, souvent féminins, les emprunts à l'histoire de l'art et plus spécifiquement à l'art espagnol, la cruauté, les foules et les accumulations. Tout au long de sa carrière, l'artiste a eu recours à l'estampe dont il a largement exploité la diversité des techniques. Contrairement a son œuvre peint, ses imprimés se parent volontiers de couleurs franches ou violentes.
La sérigraphie occupe une place particulièrement importante dans son travail du fait que cette technique admet l’usage cumulé de matériaux, la récupération et la recomposition d’images.

16 œuvres

dans la collection