Artiste

Wifredo

Lam

Cuba, 1902 – 1982

Peintre

Wifredo Lam est né le 8 décembre 1902 dans le village de Sagua la Grande à Cuba. Issu d'un père chinois et d'une mère d'origine hispano-africaine, il semble voué au métissage et ses nombreux séjours en Europe et aux Etats-Unis vont contribuer à sa vocation universaliste. Après des études de peinture à La Havane, il part pour l'Espagne en 1923 afin d'y poursuivre une formation académique. Il y résidera jusqu'en 1938, prenant part à la Guerre civile aux côtés des républicains avant de s'exiler en France. A Paris, il rencontre Picasso qui l'introduit dans le cercle de ses amis, Michel Leiris, Paul Eluard, Tristan Tzara, Léger, Braque, Miró, Christian Zervos, Matisse et d'autres membres du monde intellectuel parisien. Lam fait la connaissance de Benjamin Peret et d'André Breton et se lie au mouvement surréaliste. Ces confrontations déterminantes avec le cubisme et le surréalisme le révéleront à lui-même et à ses racines africaines. L'occupation l'incite à rejoindre son pays natal. En 1945, sa découverte de la symbolique des dessins vaudous lors d'un séjour en Haïti exacerbe son inspiration dominée par le principe de métamorphose. Wifredo Lam décide de s'installer définitivement à Paris à partir de 1952 et séjournera fréquemment à New York et à Albisola en Italie. Il a toutefois encouragé ouvertement les débuts de la révolution du peuple cubain. Après son décès, survenu à Paris le 11 septembre 1982, ses cendres ont été transférées à Cuba, où a été créé le Centre Wifredo LAM pour la promotion et l'étude des Arts Plastiques du Tiers-Monde.