Artiste

Aki

Kuroda

Japon, 1944

Peintre, graveur, designer, décorateur de théâtre, scénographe

Né à Kyoto en 1944, Aki Kuroda (se son vrai nom Akihiko Kuroda) vit et travaille à Paris depuis 1970. Il a fait de la peinture son mode d'expression privilégié sans exclure pour autant d'autres techniques comme la gravure, la sculpture, les installations ou encore la photographie. En gravure, il expérimente inlassablement l'eau-forte, la lithographie, le linoléum ou le carborundum. Son inspiration, axée sur la place de l'homme dans l'univers et le Cosmos, est nourrie de repères littéraires, de mythologie grecque et de tradition japonaise.
Les œuvres issues de cette synthèse proposent la représentation récurrente d'une figure centrale, verticale, qu'il appelle communément cariatide.

Aki Kuroda dénue le corps " de toute expressivité, de toute trace antérieure pour le rendre transparent, vide. Le visage oublié, masqué, bâillonné ou détourné ne peut que renforcer cette idée de suspens, de transparence, d'absence, et par là, ces figures semblables à des sortes de momies ont une affinité avec les mannequins dressés de Giorgio De Chirico ". ( Jérôme Sans )

Son travail n'a cessé d'inspirer les gens de lettres, de Marguerite Duras à Pascal Quignard. La diversité de ses créations fait de lui un artiste aux multiples facettes. Il a créé des décors pour l'Opéra de Paris et le Festival d'Avignon, il est aussi metteur en scène, éditeur de revues et auteur d'œuvres monumentales commandées par la Ville de Paris.