Artiste

Jirí

Kolár

République tchèque, 1914 – 2002

Peintre, créateur de collages

Jirí Kolár est né le 24 septembre 1914 à Protivin, en Bohème du Sud. Il se fit connaître en particulier par des collages novateurs d’images de tableaux ou statues connus, découpées en morceaux puis reconstruites sous une nouvelle forme, dans le respect d’une “poésie visuelle” qu’il prônait. Ce menuisier de formation découvre la poésie au hasard d'une traduction tchèque des Mots en liberté de Marinetti. Intéressé par le surréalisme, il apprend en autodidacte l'art du collage des mots et des images. Dès 1937, il expose ses créations et publie un premier recueil de poèmes, “Certificat de naissance”, en 1941. L'année suivante, il participe avec d'autres poètes et artistes à la fondation du Groupe 42, mouvement d'avant-garde pragois. En 1953, la publication de son livre “Le Foie de Prométhée”, composé d'extraits de son journal, lui vaut une peine d'emprisonnement et une interdiction de publier jusqu'à 1964. A partir de cette date, sa poésie va s'émanciper des mots, explorant toujours davantage l'art du collage. En janvier 1977, il signe avec Vaclav Havel la Chartre 77, manifeste en faveur des droits de l'homme. Interdit de publication et d'exposition par le régime de la normalisation, il émigre à Paris en 1980 où il fonde la Revue K consacrée aux artistes d'origine tchèque vivant en exil. Ce n'est qu'après l'effondrement du système stalinien en 1989, qu'il pourra à nouveau séjourner dans son pays où il se réinstalle en 1999. Il est décédé à Prague le 11 août 2002.