Artiste

André

Willequet

Belgique, 1921 – 1998

Sculpteur, dessinateur, graveur

Né à Bruxelles le 3 janvier 1921. Etudes primaires et secondaires à Luxembourg (G.D.)

De 1940 à 1945, études de sculpture monumentale à l’ENSAAD ( la Cambre) à Bruxelles dans l’atelier d’Oscar Jespers.

Second au Prix de Rome de sculpture en 1947, André Willequet fait son « tour de France » et rencontre Constantin Brancusi, Ossip Zadkine et Henri Laurens.
Lauréat du Prix Louis Schmidt en 1951 et du Prix de la Commune d’Uccle en 1966.
Boursier du British Council, André Willequet étudie en 1951-52 au Royal College of Arts de Londres où il noue des contacts avec Jacob Epstein et Henri Moore.
Boursier des Accords italo-belges en 1959, il séjourne à Rome et à Florence.
Participe avec Distinction au Prix de la Jeune Sculpture au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles en 1955, 1958 et 1961.

De 1947 à 1975, André Willequet enseigne le dessin et la sculpture. Il dirige de 1975 à 1981 l’Ecole de Bijouterie de l’Institut des Arts et Métiers à Bruxelles.

Membre du Symposium Europäischer Bildhauer en Autriche en 1959.
Participe de 1978 à 1991 aux symposia internationaux de taille de pierre des Avins en Condroz(B) et en 1992 à l’International Symposium on Marble Sculpture à Thassos(G).

Membre fondateur en 1974 de Artes Bruxellae.
En 1986, André Willequet est élu membre de la Classe des Beaux-Arts de l’Académie royale de Belgique.

André Willequet s'est souvent illustré dans le domaine de la sculpture de plein air. Parmi ses oeuvres monumentales les plus remarquables, on peut citer les 7 sculptures pour le labyrinthe du Cantique des Cantiques au Musée Van Buuren à Bruxelles (1968), Torse et Le Grand Oiseau du Middelheim, le signal de la piscine de Longchamps à Uccle (1970), la Porte du silence au nouveau cimetière d'Etterbeeck ou les grilles monumentales (Arpèges, 1982-84) du Musée d'Art Moderne de Bruxelles.