Artiste

Severo

Pozzati

Italie, 1895 – 1983

Graphiste, peintre

Né en 1895 à Comacchio et décédé en 1983 à Bologne. Severo Pozzati est un sculpteur, peintre et graphiste italien.

Il suit des études de sculpture à l'Académie des Beaux-Arts de Bologne. En 1913, il obtient le prix de la sculpture du Ministère de l’Instruction Publique, ce qui lui permet de voyager dans les différentes villes d’art italiennes.
Il se lance dans un premier temps dans la sculpture et la peinture mais se voit contraint de se tourner vers un métier plus rentable au lendemain de la première guerre mondiale. Il devient alors concepteur d’affiches publicitaires. Il est recruté par le Studio Maga en 1917.
En 1920, il part vivre à Paris où il fréquente les artistes de Montmartre ainsi que le groupe des « italiens de Paris ». Il y travaille pour Vercasson, le représentant de Maga dans la capitale française. C’est là qu’il prendra l’habitude de signer ses œuvres « Sepo » (l’acronyme de son nom) dès 1923 . Si ses premières œuvres subissent une forte influence de Cappiello, son travail est rapidement reconnu, et il ouvre son propre studio, l’agence Idea, en 1932. En 1933, il est approché par le syndicat italien des artistes résidents à l’étranger (dirigé alors pas Antonio Maraini, secrétaire général des syndicats fascistes). Il ira jusqu’à créer, à l’automne 1933, une affiche de 120 m² de surface à l’effigie de Benito Mussolini. Néanmoins, il ne rejoint pas les idées d’extrême droite et lors de l’envahissement de la France par les troupes nazies en 1940, il est envoyé au camp d’internement du Vernet. Il y reste 40 jours, et après un rapide passage en Italie, il revient vivre en France, où il épouse Alphonsine Debreuil. Durant la guerre, il refuse de travailler pour les fascistes, c’est donc clandestinement qu’il continue à publier
En 1948, Il hérite d’un espace personnel à la biennale de Venise, mais cette année marquera également le décès prématuré de son épouse.
En 1957, Sepo est de retour en Italie. Il y crée une école: l’Institut d’art graphique publicitaire Mario Pozzati (son frère).
Dans la dernière partie de sa vie, Severo Pozzati reviendra à la peinture, qu’il pratiquera de 1960 jusqu’à sa mort, en 1983.