Artiste

Carl-Henning

Pedersen

Danemark, 1913 – 2007

Peintre, sculpteur, graveur

Mouvement : Cobra

Né à Copenhague le 23 septembre 1913. Issu d'une famille d'ouvriers de la capitale danoise, Pedersen travaille comme livreur de lait tout en militant dans les Jeunesses communistes. Il songe à devenir musicien mais en 1933, Else Alfelt, qui deviendra sa femme et comme lui membre de Cobra, lui fait découvrir sa véritable vocation, celle de peintre. " Je suis vraiment devenu peintre quand j'ai découvert la joie de mettre une couleur à côté d'une autre. Dès lors, j'ai cherché le secret de la couleur, et c'était chercher mon propre secret. "
En 1939, de retour d'un voyage à Paris, il s'arrête à Francfort et y visite l'exposition de “L'Art dégénéré” qui le marquera profondément. Il y découvre l'expressionnisme allemand essentiel à la compréhension de son œuvre. En effet, Pedersen n'ayant jamais reçu d'enseignement académique, jouit d'une liberté totale dans ses choix artistiques, alliant la recherche d'une virginité de regard et du plaisir jaillissant de l'expérimentation aux possibilités perceptives de la couleur. Dès 1939 apparaissent dans son oeuvre les oiseaux, les masques et la mythologie scandinave, évocations nimbées de magie qui se figent dans des couleurs extraordinairement vives et d'une luminosité translucide. Publication de trois articles dans la revue Helhesten en 1941.
Anticipant Cobra, en 1946, Pedersen, Jorn, Robert Jacobsen et Richard Mortensen réalisent ensemble des lithographies chez Sørensen, qui imprimera la couverture du premier numéro de la revue Cobra, réalisée par Jorn, Bille et Pedersen.
Pedersen est décédé le 20 février 2007.
La plus grande partie de son oeuvre est conservée à Herning (Jutland), dans le musée construit pour lui et sa première épouse, le peintre Else Alfelt (1910-1974).