Artiste

Salah

Stétié

Liban, 1929

Écrivain

Salah Stétié est né le 28 décembre 1929 à Beyrouth. Après une jeunesse au Liban, où il reçut l'enseignement de Gabriel Bounoure et des études entre autres à l'université Saint-Joseph de Beyrouth, il devient diplomate en poste à Paris. Il a été délégué permanent du Liban auprès de l'UNESCO, ambassadeur du Liban aux Pays-Bas et au Maroc.

Célébrant à la fois une langue française très pure et les traditions de la poésie arabe, il est l’auteur d’une œuvre poétique abondante et très dense, où la « réduction » de l’expression et des thèmes visent à l’évocation de l’essentiel humain par des moyens verbaux épurés, la référence à Mallarmé (à qui Stétié a consacré un essai : Mallarmé sauf azur, 1999) s’imposant, du côté occidental. Il est l’auteur de nombreux essais, de recueils d’aphorismes (Signes et singes, 1996), de traductions et présentations de poètes arabes, de textes sur la poésie, la langue, l’art et la calligraphie.

Salah Stétié a été distingué en 1995 par le Grand prix de la Francophonie de l'Académie française ; en 2006 par le Prix européen de la ville de Smederevo (Serbie) et en 2007 par le Grand prix de poésie des Biennales internationales de Liège (Belgique).