Artiste

Saint-John Perse

France, 1887 – 1975

Poète

Pseudonyme d’Alexis Léger. Diplomate et poète né à Pointe-à-Pitre dans une famille de colons français établi aux Antilles depuis la fin du XVIIème siècle.
1899 : Départ pour la métropole avec sa famille et et installation à Pau. Etudes au lycée de Pau (qui aujourd’hui porte le nom de Saint-John Perse) Rencontre avec Francis Jammes.
1904 - 1905: Etudes à la Faculté de droit de Bordeaux. Fréquente la Faculté de médecine, des sciences et des lettres. Rencontre avec Paul Claudel .
1911 : Publication d’Eloges. Rencontre avec Valery Larbaud. Prépare le concours des Affaires Etrangères.
1912 : Séjour en Angleterre au cours duquel il rencontre Joseph Conrad.
1916 : Rencontre avec Paul Valéry.
1916-1921 : Secrétaire d’ambassade en Chine. Rédaction d’Anabase et d’Amitié du Prince.
1921 : Rencontre avec Aristide Briand avec lequel il sera très lié. Attaché à Paris au Quai d’Orsay.
1921-1940 : Interrompt ses activités littéraires et se consacre à la carrière diplomatique.
1940 : Chassé de son poste par les partisans de l’armistice, il s’exile aux Etats-Unis .
S’installe à Washington où il occupe jusqu’en 1946 un poste à la Bibliothèque du Congrès. Soutenu par la Fondation Bollingen, il se consacre à nouveau à la poésie (Exil, 1941-1944, Vents, 1946 puis Amers, 1957). Il noue ou développe des liens avec Roger Caillois, Jean Ballard, et Jean Paulhan.
1957 : Rentre en France.
1959 : Obtient à Paris le grand prix national des Lettres et en Belgique le grand prix international de poésie à la Biennale de Knocke le Zoute.
1960 : Voyage en Argentine. Peu de temps après la publication de Chronique, obtient le Prix Nobel.
1963 : Publication d’Oiseaux précédée par la publication en 1962 aux éditions Le Vent d’Arles de L’Ordre des Oiseaux, où les poèmes accompagnent des eaux-fortes de Braque.
1965 : Voyage en Italie. Prononce à Florence le Discours Pour Dante, pour le septième centenaire de la naissance du poète.
Publication en 1971 de Chant pour un équinoxe, en 1973 de Nocturne, en 1974 de Sécheresse.
1972 : Edition de la Pléiade qu’il a lui-même organisée et contrôlée entièrement.
Meurt le 20 septembre 1975.
1976 : Inauguration de la Fondation Saint-John Perse à Aix-en-Provence.