Artiste

Pierre

Pallut

France, 1918 – 1999

Peintre

Pierre Pallut est né en 1918 à Gommerville en Eure-et-Loir. Il travaille longtemps dans les ateliers de la Grande Chaumière à Paris, tout en n’ayant jamais reçu de véritable enseignement officiel. De retour de la guerre en 1940, il découvre Van Gogh et Gauguin. C’est toutefois pour Renoir et Bonnard qu’il ressent un enthousiasme déterminant. Il contemple et étudie leurs toiles. A Paris, il expose à l’éphémère Salon des Moins de Trente Ans, au Salon d’Automne dont il est nommé sociétaire en 1938, au Salon de Mai. En 1946-47, il participe au groupe "Le Noir est une couleur", présenté à la galerie Maeght à Paris par Jacques Kober. Il y côtoie Braque, Matisse, Bonnard, Manessier, Rouault, Geer Van de Velde, Atlan, etc.
Vers 1950, il délaisse les expositions, mais continue de travailler. En 1953, il collabore avec Braque à la réalisation des trois plafonds de la Salle des Etrusques au Palais du Louvre.
Il reprend les expositions vers 1960. A partir de 1962, il expose au Salon des Réalités Nouvelles dont il devient sociétaire en 1967. Il participe également à d’autres expositions collectives à l’étranger: "Art français" à Varsovie en 1948; "Art français" à Charlottenborg en 1950; "Douze peintres français" Douze peintres américains" à New York; "Young Painters" en 1952 à Aberdeen, Edimbourg, Glasgow; en 1964 et 1966, Biennale de Menton; en 1965, "Hommage à Braque" à Paris.
Pierre Pallut montre également ses oeuvres dans des expositions personnelles. La première a lieu en 1948 à la galerie Maeght à Paris. Elle est suivie de nombreuses autres expositions: en 1970, Centre culturel Maydieu à Paris; en 1972, à Londres, Prudhoe Gallery; en 1974, à Paris, Streaming Gallery; en 1976, Monique Delcourt à Valenciennes; en 1977, galerie du Centaure, à Cannes; en 1982, galerie Coard à Paris; en 1989, 1990 et 1994, à Paris, galerie Lambert Rouland.
En 1946, le Prix de la Jeune Peinture, décerné pour la première fois, est attribué à Pierre Pallut. Egalement pour sa première attribution, le Prix Fénéon lui est remis en 1949.
Pierre Pallut peint des natures mortes et des portraits. Il réalise également des décorations murales, comme la mosaïque à la Ciotat réalisée en 1971, à l’école maternelle du Cannet en 1976.
Le travail de Pierre Pallut est scindé dans sa continuité. A partir de 1948, le peintre opère en effet une brusque évolution vers l’abstraction.