Artiste

Geer

van Velde

Pays-Bas, 1898 – 1977

Peintre, graveur

Ce peintre d'origine hollandaise s’installe à Paris en 1925. Autodidacte, ses premières oeuvres confrontent les couleurs pures de Matisse avec des fonds en camaïeu ou des objets monochromes. Les Compositions de 1947-1953 - où apparaît en filigrane le thème récurrent de l'atelier - définissent les constituants d'une oeuvre en marge des grands courants : démultiplication de plans quasi monochromes, architecture de segments noirs, souvent exhaussés d'un cerne blanc, lumière voilée que génèrent les nuances subtiles de gris colorés, de blancs opalescents et de tons pâles, d'une matité translucide de fresque. Dès 1955, l'oeuvre évolue vers l'abstraction, sans rompre pourtant totalement avec le réel, à mesure que s'affirme l'équilibre de surfaces-couleurs disloquées. L'espace isotrope des formats carrés, plus vastes après 1960, qu'affectionne Geer Van Velde, concentre le regard vers le foyer d'une rotation virtuelle.
VIATTE, G., Geer Van Velde, Paris, 1989.