Services & Concours

Concours d’Images Numériques : 6ème édition :

BOUGE-TOI POUR TA PLANÈTE ! Il est encore temps de la guérir

pour jeunes de 15 à 25 ans

En 2002, le projet de Concours d’Images Numériques a été initié par le Centre de la Gravure afin de créer un lien concret entre le monde de l’enseignement et le milieu artistique en utilisant un médium actuel : le numérique. En effet, les enseignants, toute discipline confondue, sont vivement intéressés par ce genre d’initiative susceptible d’engendrer une réflexion citoyenne auprès de leurs élèves et de créer chez eux une motivation supplémentaire dans leur travail. Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le concours est ouvert aux jeunes de 15 à 25 ans, vivant depuis un an au moins en Fédération Wallonie-Bruxelles ou fréquentant une école sur ce territoire.


 

CONCOURS 2016/2017   
Remise des prix le vendredi 3 février 2017 à 19h au Cen,tre de la Gravure

Le visuel choisi est une sérigraphie de Sylvain Bureau

208 participants nous ont apporté leurs images : 95 chez les 15-18 ans, 113 chez les 19-25 ans !


Pour limiter le réchauffement de la planète, nous devons réduire les émissions de gaz à effet de serre, et cet objectif est réalisable.

Changeons nos traditions et comportements au quotidien pour un mode de vie durable. Les 3 piliers en sont : préserver l’environnement, respecter les hommes, réinventer l’économie.

L’effet de serre est un phénomène naturel qui permet de réchauffer notre planète. La révolution industrielle (processus historique du XIXe siècle qui fait basculer une société à dominante agraire et artisanale vers une société commerciale et industrielle) a renforcé ce phénomène, entraînant des conséquences terribles et irréversibles. Pour les limiter, nous devons réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80 % à 95 % d’ici 2050. De nombreuses études démontrent que cet objectif est réalisable, mais il faut entreprendre d’urgence des actions efficaces pour réduire les émissions de CO2 dégagées lors de la combustion des carburants fossiles. En ayant recours à des sources d’énergies renouvelables et performantes sur le plan énergétique, d’importantes réductions d’émissions de gaz à effet de serre seraient à portée de main.

La déforestation peut apparaître comme un problème lointain, dès lors souvent négligé. Cependant, cette pratique est responsable de 15% des émissions de gaz à effet de serre !

Restreindre les opérations de déforestation devrait devenir une priorité.

Aujourd’hui, plus de 20.000 enfants meurent de maladies pouvant être évitées – 3 milliards de personnes n’ont pas plus de 2 € par jour – 1 milliard de personnes souffrent de la faim - 1 milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable. Et le changement climatique menace d’empirer cette situation.


Sources cinématographiques :
« Demain »
 : Face aux risques majeurs que court aujourd’hui la planète, Cyril Dion et Mélanie Laurent veulent montrer que des solutions existent en matière d’agriculture, d’énergie, d’économie, d’éducation et de démocratie. En lieu et place de l'habituel constat anxiogène sur l'état dégradé de notre planète, le duo se concentre sur les solutions à travers des cas concrets de pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie.
Partout dans le monde des solutions existent !
Plusieurs autres films vont dans ce sens comme par exemple « Solutions locales pour un désordre global » de Coline Serreau en 2010. « Les films d'alertes et catastrophistes ont été tournés. Ils ont eu leur utilité, MAIS MAINTENANT il faut montrer qu'il existe des Solutions, faire entendre les réflexions des philosophes et économistes, qui, tout en expliquant pourquoi notre modèle de société s'est embourbé dans la crise écologique, financière et politique que nous connaissons, inventent et expérimentent des alternatives. » Coline Serreau

Et si cela vous inspire, regarder les 2 vidéos : BIKES vs CARS
- http://www.bikes-vs-cars.com/thefilm  
- https://www.youtube.com/watch?v=dbtffWmMppI 

à voir aussi : Le réchauffement climatique n'est pas une catastrophe - Jeudi 14/07 - 19:30 Compagnie Ask Why à la Fabrique de Théâtre à Frameries.

« Le réchauffement climatique n’est pas une catastrophe» s’inscrit dans la droite ligne de notre précédent projet, «Le capitalisme n’est pas une catastrophe». Écrit en mars 2010, à l’aube de la crise de la dette grecque, ce texte envisageait cette crise comme une source d’opportunités d’investissements. La suite nous a donné raison. Aujourd’hui, nombreux sont les défaitistes n’envisageant la question du réchauffement climatique que sous un angle catastrophiste. La scène, le texte, les ressources multimédia du Web, le flux continu de nouvelles qui détournent notre attention constituent le milieu idéal pour construire notre fusée dont les trois étages sont : «le réchauffement climatique n’est pas une catastrophe économique», «le réchauffement climatique n’est pas une catastrophe politique», enfin, le plus important, «le réchauffement climatique n’est pas une catastrophe écologique ». Conception et réalisation : Jean-Claude Dargeant - Production : Ask Why


CALENDRIER
Les Inscriptions ont été clôturées le 30 octobre 2016
Paiement de l’inscription (5,00 €) : avant le 30 novembre 2016
Dépôt des images : du 18 octobre au 30 novembre 2016 - du lundi au vendredi entre 9h et 17h
Attribution des prix : le vendredi 3 février 2017
Expo des images sélectionnées : du 4 février au 7 mai 2017


JURY POUR L’ATTRIBUTION DES PRIX

Le jury s’est réunit le 5/12/2016 afin de désigner les images qui ont fait partie de la sélection, ainsi que les 6 lauréats et 4 mentions.

Il était composé de (Marion Beeckmans qui représentait le Cabinet de M.-M. SCHYNS était excusée):

  • Daphné PARÉE – Conseillère au Cabinet de J.Cl. Marcourt
  • Catherine de Braekeleer, Directrice du Centre de la Gravure
  • Audrey François, graphiste et professeur d’infographie
  • Lisa BOXUS, graphiste, gérante de (in)extenso sprl
  • Frédérique Müller, Responsable de la collection Environnement chez PointCulture, et coordinatrice des événements actuels autour du thème "Nature-Culture"
  • Julie Scouflaire, responsable de la Communication et de la ligne graphique du Centre de la Gravure 

ARCHIVES : CONCOURS 2014/2015 :

MIROIR, MON BEAU MIROIR - DE L’AUTOPORTRAIT AU SELFIE 

>>> Voir l'exposition