En Belgique

ANAÏD FERTÉ du 07.10 au 10.12

au Gilson /// rue de Bouvy 11 /// La Louvière

Anaïd Ferté : "Concernant mon approche artistique, je privilégie un processus de création instinctif et spontané, laissant l'œuvre se créer naturellement, en évitant de faire trop intervenir la réflexion. Je développe un travail en gravure et en sculpture textile, autour du féminin, de la transformation et du double.
L'objet de la poupée a une place particulière, comme objet hybride et symbolique, archétype de la figure de l'inconscient collectif.
La tension entre l’intérieur et l’extérieur me pose question, dualité que je traverse en tant que femme plasticienne : mettre au monde et mettre face au monde une création... Cela m’amène à évoquer la place de la femme dans le champ de la création. L'idée de la création contient celle de la créatrice, et la notion de mouvement de l'une à l'autre implique une distanciation et une traversée de l'espace intime vers l'espace social."