Exposition en cours

Encore sous pression … Atelier Michael Woolworth, Paris

Concours d’Images Numériques + Concours d’affiches pour le Carnaval + Œillade #1

Editeur d’art et imprimeur, Michael Woolworth, américain d’origine, s’installe à Paris où il établit son atelier en 1985. Michael Woolworth ne recule devant rien pour répondre aux attentes les plus inhabituelles des artistes avec lesquels il collabore : son atelier est une sorte de laboratoire pour la création et l’expérimentation ; l’art de l’impression y est constamment réinventé.

Intégrant une lithographie sur plâtre de près de 10 m de long, des impressions sur les supports les plus insolites, des œuvres monumentales ou encore une installation composée de plus de 50 estampes, la scénographie singulière de cette exposition dévoile également les entrailles d’un livre d’artiste et recrée l’esprit de l’atelier. 

Tirages originaux, monotypes, multiples et livres d’artistes réalisés par Carole Benzaken, Stéphane Bordarier, Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Jim Dine, Brecht Evens, Philippe Favier, Frédérique Loutz, Pierre Mabille, Roberto Matta, William MacKendree, Jean François Maurige, Jean-Michel Othoniel, Stéphane Pencréac’h, Jaume Plensa, José Maria Sicilia, Djamel Tatah, Barthélémy Toguo, … 

⇒ Visite de l’atelier de Michael Woolworth à Paris le 29 avril

 

PRESSE :

⇒ Forte impression, un article élogieux de Michel Verlinden dans LeVif Focus du 24/02/17

⇒ Encore sous pression. Atelier Michael Woolworth dans LE VIF 

L'Invitation sur le RTBf - la 3 - 13/2/2017

⇒ Michaël Woolworth: l’atelier aux mille techniques de gravure - un article de F.SCHIAVETTO dans La Meuse 

⇒ Michael Woolworth - "Encore sous pression" sur Mu-inthecity

⇒ Atelier Michael Woolworth au Centre de la Gravure: Encore sous pression sur Antenne Centre TV 

⇒ Des impressions monumentales au Centre de la Gravure de La Louvière sur L'Avenir.net

⇒ Ecoutez Michael Woolworth au micro d’Edmond Morrel
sur Espace Livres 29/1/2015
 


Autres expositions :

⇒ Concours d’Images Numériques, 6e édition : Bouge-toi pour ta planète ! pour les jeunes de 15 à 25 ans 

Remise des prix le vendredi 3/2 à 19h - résultats : 15-18 ans : 93 participants - 19-25 ans : 113 participants

15-18 ANS
1er Prix :
Gabriel Baraldi - Institut Marie-Thérèse Liège
2ème Prix : Bastien D'Hooge - Athénée royal de Tamines
3ème Prix : Wanie Farruchie - Institut Marie-Thérèse Liége
Mention du jury : Amaëlle Cucullo - Athénée Royal La Louvière
Mention du jury : Cyril Marlier - École René Magritte
 

19-25 ANS
1er Prix : Laurence Merchier -
Haute École Francisco Ferrer Bruxelles
2ème Prix : Isabela Medeiros - Haute École Francisco Ferrer Bruxelles
3ème Prix  : Rébecca Moreau - ART2 à Mons
Mention du jury : Alice ROTTIERS -
Académie des Beaux-Arts de Liège
Mention du jury : Jensan Jenthan - Institut Marie Thérèse Liège


CHANGEMENTS ET TRADITIONS
Le choix d’un mode de vie durable doit être encouragé et devenir une règle de conduite. Bousculons nos traditions, changeons nos habitudes de vie, balayons nos manières de se déplacer, de se chauffer, de se nourrir !
EXPOSITIONS
Le jury a sélectionné les œuvres qui seront présentées dans l’exposition. La remise des prix se fera au Centre de la Gravure le vendredi 3 février 2016 à 19h, en présence des représentants des Ministres de la Fédération Wallonie-Bruxelles et du Jury.

⇒ Concours d’affiches pour le carnaval de la Louvière
En même temps, un espace d’exposition sera consacré à l’exposition des affiches de carnaval du concours organisé par la Ville de La Louvière pour le calendrier des carnavals 2017-2018-2019

Remise des prix ce vendredi 3/2 à 19h

⇒ Œillade #1 - Curiosités graphiques


 

L’ATELIER MICHAEL WOOLWORTH - PARIS - extrait du catalogue 

Expérimenter, écouter

L’atelier est une maison et, plus encore, un laboratoire, tant ce qui se passe est placé sous le signe de l’expérience vécue. Ici, on ne vient pas assister à la mise en œuvre d’un savoir-faire figé, mais pour éprouver ce que l’on ne savait pas. C’est pour cela, notamment, que Woolworth se réserve le choix des artistes à qui il donne hospitalité : afin de faire naître l’imprévu. Car ceux qu’il choisit ont, en creux, une même qualité paradoxale : ils ne viennent jamais du monde de la gravure, et c’est de cette ignorance, précisément, que peut surgir le nouveau. Pour cela, il faut que, de chaque côté, un déplacement s’opère, afin que s’ouvre un entre-deux. Déplacement de l’artiste qui, hors de sa zone de confort, va vers une forme de lâcher prise. Mais déplacement aussi pour Woolworth et son équipe, qui en viennent parfois à subvertir leurs propres méthodes afin d’accueillir ce qui vient, y compris quand ce qui arrive est de l’ordre de l’accident.  (…)

Une utopie dans la ville

Au 2, rue de la Roquette, on tente de faire mentir l’étymologie du mot utopie, qui désigne ce qui est sans lieu, ne se trouvant nulle part. Ici, chaque jour, dans ce passage parisien qui est comme une île au cœur de la grande ville, on allie refus d’un certain capitalisme des images et recherche d’un équilibre économique. Ce fut la raison même de ce projet, dès l’origine : « Dès la création de mon propre atelier en 1985, explique Woolworth dans un entretien avec Gildas Le Reste, lors d’une exposition à l’Ecole d’Arts Plastiques de Châtellerault en 2011, j’avais pris une décision très importante qui se poursuit aujourd’hui : de monter un atelier manuel – exclusivement avec des presses à bras – et de réaliser des œuvres à tirages très limités. D’ambitionner de n’aller jamais vers une puissance mécanisée, ce qui m’aurait permis une certaine production. Mais je ne suis pas fait pour l’imprimerie ; en revanche, je veux bien utiliser la ‘pression’ pour fabriquer des idées. Le centre d’une finalité chez moi passe par la pression, l’empreinte, mais simplement à quelques exemplaires. La tendance sociale et économique va vers la standardisation, l’uniformité. Je crois en l’exceptionnel, l’intime, le rare. »   ( …)

Extraits du texte de Pierre Wat (catalogue Atelier Michael Woolworth, Paris


Catalogue :

TITRE : ATELIER MICHAEL WOOLWORTH, PARIS
AUTEURS : Préface de Catherine de Braekeleer, Texte de Pierre Wat - Catalogue bilingue FR./ANGLAIS - 112 pages - Reprod. couleurs quadri - Format : 17 x 22,5 cm - Prix : 16 €