Réalisateur

Atelier Lacourière et Frélaut

Imprimeur

France

En 1929, Roger Lacourière ouvre un atelier et une imprimerie de gravure en taille-douce à Montmartre. Sa rencontre avec Picasso en 1930 sera déterminante. Dès 1932, il travaille pour l'éditeur Skira. Avec ce dernier, il mettra au point le tirage des eaux-fortes de Matisse pour les Poésies de Mallarmé puis celles de Dali pour les Chants de Maldoror. En 1933, Picasso le présente à Antoine Vollard qui lui commandera de nombreux livres. Après la guerre, il contribue à la redécouverte de l'aquatinte au sucre qui fut habilement exploitée par Picasso et Matisse. Il réalise également des gravures d'interprétation à partir de toiles de Picasso et initie de nombreux artistes à la gravures tels Soulages, Schneider, Singier... L'atmosphère particulière de l'atelier, faite de complicité entre artisans et graveurs, a inspiré le cinéaste Jean Grémillon qui y tourna un documentaire en 1954 : La Maison aux Images.
En 1957, Roger Lacourière laisse sa succession à Jacques Frélaut, son collaborateur depuis 1938. Dans les années soixante, il imprime les bois de Miro, les monotypes de Chagall, les gravures de Moore...
En 1979, le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris a présenté une exposition rétrospective intitulée "L'Atelier Lacourière-Frélaut ou 50 ans de gravures et d'impressions en taille-douce 1929-1979". La même année, Madeleine Lacourière, épouse du fondateur, crée le prix de gravure Lacourière destiné à récompenser chaque année un jeune graveur en taille-douce.
Luc Guérin, entré à l'atelier en 1974, est l'héritier du savoir-faire de ses oncles Jacques et Robert Frélaut. Il prend la relève en 1993 et imprime pour la nouvelle génération: Müller-Reinhart, Bougie, Arnold, Collin, Frydman, Françoise Roy... Deux autres imprimeurs en taille-douce, Louis Bouzou et Bertrand Dupré, complètent l’équipe avec le lithographe Thomas Marin. En 2000, ce dernier, petits-fils de Jacques Frélaut, ouvre un espace consacré à la lithographie, technique qu'il a apprise chez Franck Bordas. L'atelier offre désormais aux artistes la possibilité de pratiquer plusieurs techniques.

16 œuvres

dans la collection