Artiste

Zoran Antonio

Music

Italie, 1909 – 2005

Peintre, graveur

Zoran Music est né à Gorizia, à la frontière de l’Italie et de la Slovénie. A cette époque, Gorizia faisait encore partie de l’empire austro-hongrois avant d’être ratachée à l’Italie en 1918. Il avait découvert la peinture à Vienne, en étudiant les oeuvres de Klimt et de Schiele et s'était inscrit à l'Ecole des Beaux Arts de Zagreb, où son maître Babic lui avait révélé l'art expressionniste de Georges Grosz et d'Otto Dix. En 1935, il s'était rendu en Espagne à Madrid et Tolède pour étudier et copier les oeuvres du Greco, de Velasquez et surtout de Goya qui le marqua profondément. Fasciné par Le Quattrocento italien comme par l’art byzantin de Ravenne, il se fixe à Venise en 1942. Proche des milieux antifascistes, il y sera arrêté et déporté à Dachau en 1944. Après la Libération, il vient à Paris et s’y installe en 1953, partageant son temps entre Venise et cette ville.
Ses thèmes de prédilection étaient les paysages de Dalmatie et de Vénétie, les motifs végétaux, les sites rocheux. Les images évocatrices des camps de la mort n'apparaîtront dans son oeuvre qu'en 1970. Quel que soit le sujet appréhendé, le traitement en a toujours été d'un ascétisme rigoureux, réduisant les images à leur essence. Cette façon de voir, il l'attribuait lui-même aux souvenirs de captivité en déclarant : "Mon expérience de la mort avait transformé mon expérience de la vie ". La pratique de la gravure, indissociable de son travail pictural, convenait particulièrement bien à son goût pour les lignes simples et les petits éclats de lumière. Il en a pratiqué toutes les techniques classiques bien que ses pointes sèches et ses eaux-fortes vibrent d'une acuité toute particulière.
Zoran Music est décédé à Venise le 25 mai 2005.
Les Galeries nationales du Grand Palais à Paris lui avaient consacré une grande exposition en 1995.