Artiste

Yves

Doaré

France, 1943

Peintre, graveur

Yves Doaré est né à La Roche-Bernard dans le Morbihan en 1943. Dans les années 70, il aborde la gravure sur cuivre en autodidacte et fréquente l’atelier de Jean Delpech à Montparnasse. Ses premières créations, aux échos fantastiques, évoquent la condition humaine, de la naissance à la mort, sur fond de paysages, de cités imaginaires ou de chaos originel. Les influences de Dürer et de l’art surréaliste habitent les œuvres au burin et à l’eau-forte de cette période. Au début des années 80, après un séjour de deux ans à la Casa de Velazquez à Madrid, l’artiste s’installe à Quimper et s’essaie à la peinture. La découverte de cette technique l’oriente vers une forme d’expressionnisme et une focalisation sur la représentation du corps. Depuis les années 90 Yves Doaré se consacre à la xylographie. Son travail sur bois révèle des images plus épurées où s’impose le signe. Son style narratif et coloré le rapproche de la bande dessinée et se déploie sur un mode épique teinté d’humour.


« En autodidacte de la gravure, très vite, je me suis laissé guider par le cuivre et la lente émergence des formes aléatoires qu'il suggère, libérant ainsi une sorte de mémoire géologique. Lorsqu'il a fallu abandonner le cuivre et sa gravure devenue trop complexe, le bois s'est imposé par sa simplicité. La pratique du bois de fil a quelque chose d'archaïque qui interdit le détail et oblige la gouge et le maillet à dégager le principe dans la figure gravée. Si le propos est le même que sur le cuivre, il s'exprime d'une façon plus simple et plus claire, car le bois garde la mémoire des effigies primitives, renfermant le pouvoir de révéler la Figure, comme dans l'icône, en la libérant de la matière. »

Yves Doaré, Visions du cuivre, esprit du bois in Les Nouvelles de l’Estampe n° 150, 1996