Artiste

Tjienke

Dagnelie

Belgique, 1918 – 2001

Graveur, illustrateur, photographe, aquarelliste

Naissance de Tjienke Dagnelie, le 7 avril 1918 à Zutphen, aux Pays-Bas. Petite enfance passée à Java, en Indonésie.
Retour aux Pays-Bas en 1931 pour effectuer ses études secondaires à Arnhem. Installation de la famille à Bruxelles en 1936. Encouragée par sa mère, Tjienke Dagnelie s’inscrit à l’Institut supérieur des Arts décoratifs de La Cambre. Suit les cours de peinture à l’huile donné par Laura Turner (1888-1982), petite fille du célèbre peintre anglais installée à Uccle. En 1940, elles est dipômée de la section d’illustration du livre, dirigée par le graveur Joris Minne. Elle se consacre à l’illustration pour des éditeurs belges et hollandais et pratique déjà activement la photographie en autodidacte.
En 1945, elle quitte le foyer familial pour s’installer dans un petit appartement à Bruxelles au sein de l’ancien quartier Saint-Laurent. Elle y réside pendant deux ans, photographiant des scènes de rue et des fêtes populaires. Elle reçoit ses premières commandes de travaux photographiques pour des artistes et réalise des portraits d’enfants.
Elle passe une longue période de repos et de cure au Sanatorium universitaire d’Eupen en 1952. Elle collabore aux activités d’un foyer d’art interne et rencontre son futur mari, Jean Fourneau, étudiant à la Faculté agronomique de Gembloux.
1954 Mariage avec Jean Fourneau. 1956 Installation à Bertrix, suite à la nomination de son mari au poste de chef de cantonnement de Bertrix pour l’Administration des Eaux et Forêts.
1959 Naissance d’un fils, Michel.

Au sein de l’Ardenne, sa terre d’adoption, Tjienke Dagnelie aborde une longue période de création favorisée par une disponibilité d’intériorisation permettant un plein mûrissement de son talent.
Décès de Tjienke Dagnelie le 12 novembre 2001.

108 œuvres

dans la collection