Artiste

René

Derouin

Canada (Québec), 1936

Graveur

Né à Montréal. Dans les années 50 et 60 la fréquentation de l’Institut des arts graphiques ou de l’Ecole des Beaux-Arts de Montréal était une condition impérative pour tout jeune artiste québécois se destinant à la gravure. Hors, René Derouin choisi alors une formation à l’étranger tout en s’éloignant aussi de l’influence européenne très prisée à l’époque. Il fréquente l’Ecole Esmeralda à Mexico entre 1955 et 1957 et suit les cours de gravure de Pablo O’Higgins, co-fondateur de l’Atelier grafica popular de Mexico. La participation à la production de tracts portant sur la lutte des classes et la défense des travailleurs indiens et paysans l’enthousiasme. D’autre part, il est fasciné par l’art des muralistes mexicains et par l’art pré-colombien. Au cours d’un stage à Tokyo, à l’Atelier de Toshi Yoshida en 1969, l’artiste est impressionné par les techniques et la subtilité de l’estampe japonaise. Il sera aussi influencé par le travail de Shiko Munakata. Après avoir exploré les techniques du lino, de la xylographie et de la sérigraphie il se consacre essentiellemnt à la gravure sur bois à partir de 1975. Son nom est indissociable du renouveau du bois gravé au Canada.