Artiste

Alberto

Giacometti

Suisse, 1901 – 1966

Sculpteur, peintre, dessinateur, lithographe

Fils d’un peintre impressionniste suisse, Alberto Giacometti commence à peindre très jeune et fréquente l’Ecole des Beaux-Arts de Genève. Il s’installe à Paris en 1922 et suit les cours de sculpture d’Antoine Bourdelle à Montparnasse. Dans un premier temps, il sculpte des œuvres proches de l’abstraction influencées par les arts africain et cycladique. Ses rencontres avec Breton et Aragon l’amènent à rejoindre le mouvement surréaliste. Il y contribuera par des sculptures-objets aux formes organiques à connotations sexuelles et oniriques. A partir de 1935, l’artiste revient à la figuration et se concentre sur l’étude du visage, s’attachant plus particulièrement au regard. Giacometti commence alors une nouvelle phase esthétique avec des figures émaciées parfois représentées dans l’attitude de la marche, en référence à L’Homme qui marche de Rodin. Les corps étirés et les visages en lames de couteau deviennen t les principales caractéristiques de son art. Il peint également des portraits et autoportraits où le regard est perdu dans un réseau de lignes complexes. Après la guerre, son œuvre est saluée dans de nombreuses rétrospectives et obtient un grand succès : il reçoit le prix de sculpture à la Biennale de Venise de 1962, avant de s’éteindre en 1966.