Artiste

Jan

Cox

Belgique, 1919 – 1980

Peintre, dessinateur, graveur

Jan Cox est né à La Haye où ses parents sont galeristes d’art. Il entre ainsi très tôt en contact avec le milieu artistique. Il est élève d'Opsomer à Anvers puis, en 1941, il obtient une licence en Histoire de l'art à l'université de Gand. En 1945, Cox est co-fondateur de la Jeune Peinture Belge. En 1950, il adhère au groupe Cobra et publie dans le numéro 6 de la revue une détrempe et encre de Chine intitulée Ne fais pas le vilain, ça te va trop bien , où se mêlent les influences de Pedersen - bestiaire d'animaux fantastiques - , de Doucet - graffiti - et de Constant - personnnages primitifs. Dans ce même numéro, il livre aussi une Petite histoire italienne. À l'exposition de 1951 à Liège, il expose une dizaine de lithographies. En 1956, Cox s'installe aux USA où il dirige le département peinture de la Boston Museum School puis, en 1966, il devient directeur du Boston Museum of Fine Art.
Forte d'un bagage intellectuel important, son œuvre picturale se réfère à l'antiquité gréco-romaine, du moins mentalement. Ainsi les mythes d'Orphée et d'Eurydice, le récit de l'Iliade ou la Passion du Christ l'auront inspiré pour de grandes toiles considérées comme celles d'un visionnaire silencieux.
Il est décédé à Anvers en 1980.