Corps à Corps du 5/05 au 5/08/2001

« Parce que le corps est le lieu de la coupure, de la différenciation individuelle, on lui suppose le privilège de la réconciliation possible. On cherche le secret perdu du corps » David Le Breton

Tout au long de l’histoire de l’art occidental, les artistes se sont préoccupés du corps humain vêtu ou dévêtu, isolé ou en groupe, entier ou fragmenté. Depuis la nuit des temps, il fut prétexte à évocation de mythes et d’histoires, tout autant qu’à expression d’archétypes de beauté plastique ou encore motif à traduction des nombreux aspects de la nature humaine.


Petr Pos, Moulin à viande - 1992 - lithographie
Petr Pos, Moulin à viande - 1992 - lithographie 

  

Au XXème siècle, le corps humain est toujours au cœur de la création artistique, en même temps qu’il subit les transformations radicales que lui imposent les changements de la société. Face à une longue tradition d’esthétique du nu, la représentation du corps évolue vers une plus grande franchise dans tous ses aspects physiques et se lance dans une exploration intense de ses aspects psychologiques, sexuels ou sociaux.
Des visions cauchemardesques aux dégradations burlesques, les corps sont malmenés, décapés, fragmentés et offrent ainsi un contraste saisissant avec un certain idéal d’équilibre physique, d’intégralité et d’unité.
Cette approche qui se focalise avant tout sur le corps en tant que véhicule d’expressions ou espace d’imperfections physiques se poursuit jusque dans les périodes les plus récentes.

La fragmentation et la désarticulation de la figure humaine expriment à la fois l’angoisse, l’isolement et la souffrance. En même temps, elles révèlent la vulnérabilité et la déstabilisation de l’être humain. Les conflits mondiaux, les ravages du SIDA, les morts violentes et le comptage des corps parsèment l’actualité quotidienne et renforcent l’aspect temporel et périssable de la vie, ainsi que les doutes profonds concernant la capacité du corps à se défendre.

L’exposition Corps à Corps qui entend montrer l’actualité du thème et souligner la diversité des approches, rassemble une soixantaine d’œuvres – estampes et livres d’artistes – de la seconde moitié du XXème siècle.

A côté de figures internationales, l’exposition entend également faire une place à des personnalités moins connues du monde de l’estampe. Ce faisant, le Centre de la Gravure et de l'Image imprimée se veut fidèle à l’esprit de la collection et à sa vocation à la fois muséale et prospective qui inclut un soutien à la jeune création.

   Albin Brunovsky, Lady with a hat II / Mirror-1981-eau-forte
Albin Brunovsky, Lady with a hat II / Mirror - 1981 -  eau-forte 

Catherine de Braekeleer


Œuvres de Pierre ALECHINSKY, Jiri ANDERLE, Georg BASELITZ, Jean-Charles BLAIS, Louise BOURGEOIS, Albin BRUNOVSKY, Pol BURY, Pierre CAILLE, Alexander CALDER, Kikie CREVECŒUR, Francis DE BOLLE, Laurence DERVAUX, Ryuta ENDO, Luc ETIENNE, Jacques EVRARD, Claude GALAND, Claude GARACHE, lberto GIACOMETTI, Izabella GUSTOWSKA, Angeliki HAVALESIDIS, Allen JONES, Jiri KOLAR, Aki KURODA, André LAMBOTTE, Pascal LEBRUN, Michel MINEUR, Zoran Antonio MUSIC, Jean-Pierre POINT, Serge POLLIART, Petr POS, Vicky ROUX, Willem SANDBERG, Antonio SEGUI , Armand SIMON, Yvon TAILLANDIER, Walasse TING, Roland TOPOR, Raoul UBAC, Françoise VAN KESSEL, Vladimir VELICKOVIC.

Jean-Charles BLAIS par Philippe Piguet in Jean-Charles Blais Estampes, Toulouse, 1986.

"Mollesse": texte de Maurice Lachâtrepour une estampe de Pol Bury

Vladimir Velickovic par Jean-Louis Pradel

Corps à corps a été présenté au Centre Wallonie Bruxelles à Paris de mars à mai 2002, ainsi qu'à la Maison des Arts de Grand-Quevilly près de Rouen, du 14 décembre 2007 au 27 janvier 2008.
Elle sera visible à Montigny-lès-Metz du 15 janvier au 6 mars 2011.